top of page
  • Photo du rédacteurC.AYOOYE

EN : Coach local ou étranger pour les Super Eagles, le board va trancher cette semaine

Emmanuel Amunike, Domenec Torrent, Michael Nsien, Antonio Conceicao

La nomination d'un nouvel entraîneur pour les Super Eagles pourrait enfin être faite par la NFF cette semaine. Quatre entraîneurs sont encore en course dans le processus de sélection de la fédération.


Parmi les candidats finals, on compte deux entraîneurs « locaux » et deux autres entraîneurs « étrangers ». Michael Nsien, l’actuel entraîneur des États-Unis U20 et Emmanuel Amunike, vainqueur de la CAN 1994 en tant que joueur et vainqueur de la CDM U17 en 2015 en tant que coach, sont les deux entraîneurs locaux.


Domenec Torrent, ancien adjoint de Pep Guardiola pendant de longues années et l'ancien sélectionneur du Cameroun, Antonio Conceicao, sont les deux entraîneurs étrangers envisagés pour le poste.


La recherche du candidat idéal


L’espagnol a pu travailler étroitement avec l’homme qui est qualifié comme le « meilleur entraîneur du monde » en tant que second. Ses représentants ont bien appuyé sur ce facteur-là lors des différentes discussions avec le board de la NFF pour mettre toutes les chances de leur côté. Contrairement à ses autres concurrents, Domenec Torrent n’a aucune réelle « connaissance de football africain » et cela pourrait être frein lors de la décision.


Du côté du Portugais, Antonio Conceicao, son expérience avec une grande nation du continent en tant que sélectionneur pourrait être un avantage. Lors de son passage chez les voisins camerounais, il avait réussi à emmener les lions indomptables à la troisième place de la CAN 2021 et aux barrages des qualifications à la Coupe du monde 2022 avant de se faire limoger juste avant la double confrontation face à l’Algérie.


Emmanuel Amunike, le candidat préféré du peuple nigérian. Depuis plusieurs années, les suiveurs de football du pays réclament la légende des Super Eagles à la tête de l’équipe nationale. L’ancien joueur du FC Barcelone est celui qui a découvert le Ballon d’or africain, Victor Osimhen, en 2015 lorsqu’il était à la tête des Golden Eaglets qu’il a ensuite emmené sur le toit du monde avec des joueurs comme Samuel Chukwueze ou Kelechi Nwakali qui ont depuis joué en A. En dehors des U17, il a réussi l’exploit en 2019 de qualifier la Tanzanie pour sa première Coupe d’Afrique des nations. Selon Score Nigeria, il est le favori si la fédération décidait de se tourner vers un coach local.


Enfin, le dernier candidat, Michael Nsien, le moins connu du grand public est l’actuel sélectionneur des États-Unis U20, il a aussi été sélectionneur des U16 américains et entraîneur du FC Tulsa (D2 américaine). Plus que le poste d’entraîneur de l’équipe vitrine, il a appuyé sur le fait d’avoir un plan de développement global pour la fédération qui irait des U15 jusqu’au A. Le binational américain-nigérian a pendant sa carrière de joueur eu l’honneur de porter le maillot du Nigeria en U23 sans avoir la chance de pouvoir le porter avec les Super Eagles.


La fédération nigériane de football et son comité technique ont la lourde responsabilité de bien choisir qui dirigera les Super Eagles. Si le choisi échoue à qualifier l’équipe nationale pour la Coupe du monde 2026, c’est tout le comité qui sera limogé avec le sélectionneur.


La NFF est dans la capacité d’assumer la charge salariale des quatre entraîneurs qui entrent dans les clous financiers.


Comments


bottom of page